Le fruit, en botanique, est l’organe végétal contenant une ou plusieurs graines. Caractéristique des Angiospermes, il succède à la fleur par transformation du pistil. La paroi de l’ovaire forme le péricarpe du fruit et l’ovule donne la graine.

Le fruit favorise la reproduction de l’espèce, en protégeant la ou les graines et en favorisant leur dissémination.

La protection des graines en formation se fait contre les animaux (le jeune fruit n’attire pas les animaux) et les contraintes climatiques.
Le fruit mature favorise ensuite la dissémination des graines. Cette dissémination se fera d’une manière spécifique au type de fruit :

Le fruit se forme à partir de la fleur qui a été pollinisée. Il peut se présenter sous différentes formes : drupe bpa free glass bottles, baie, gousse, capsule, akène, etc.

La formation du fruit résulte de la transformation du pistil après la fécondation, ou parfois sans fécondation (on parle dans ce cas de parthénocarpie). C’est plus précisément la paroi de l’ovaire (partie du pistil qui renferme l’ovule) qui devient la paroi du fruit, appelée péricarpe, entourant les graines. L’épiderme externe de cette paroi devient l’épicarpe, le parenchyme devient le mésocarpe, et l’épiderme interne, l’endocarpe. Selon les transformations de cette paroi, on obtient les différents types de fruits énumérés ci-après.

Exemple de la tomate cerise :

Dans certains cas, le “fruit” ne résulte pas de la transformation du pistil et peut avoir une origine plus complexe, c’est un faux-fruit. Sa formation peut résulter soit :

Le péricarpe est la paroi du fruit issue de la transformation après la fécondation de la paroi de l’ovaire. Pour les faux-fruits, il résulte de la transformation du réceptacle floral.

Le péricarpe est formé de trois couches :

L’épicarpe ou exocarpe est en botanique la paroi extérieure d’un fruit.

Il recouvre la couche appelée mésocarpe.

Il est généralement coloré.

Il est usuellement appelé peau ou écorce.

Le mésocarpe constitue la partie intermédiaire du fruit communément appelée pulpe quand il s’agit de fruits charnus.

Il dérive de la transformation du parenchyme de la paroi de l’ovaire.

Dans le cas particulier des agrumes, la partie externe du mésocarpe, blanche et spongieuse, se nomme albédo.

L’endocarpe est le feuillet le plus interne du péricarpe, tissu du fruit entourant la graine. Il permet notamment de différencier une baie d’une drupe parmi les fruits charnus. S’il est sclérifié, il forme un noyau autour de la graine (le fruit sera une drupe) meat pounder reviews, s’il ne l’est pas, la graine sera nommée pépin (le fruit sera une baie).

Ainsi, en botanique, on considérera par exemple que l’avocat contient un pépin et la&nbsp electric meat tenderizer for sale;pêche un noyau.

On distingue en botanique :